28.9.09

Bonjour.
Ce site retrace brièvement l'histoire de ce chemin de fer touristique inauguré en grande pompe au cours de l'été 1978 et qui après bien des péripéties mettra 30 ans pour rejoindre son terminus (et encore pas celui prévu au départ).
30 ans pour 6800 mètres c'est seulement 226,66 mètres par an bien sur mais rien n'aura été simple!

Le Chemin de fer de la Vallée de l'Ouche (association loi de 1901), utilise la partie de l'ancienne ligne Épinac à Pont d'Ouche située entre la gare de Bligny et une halte installée peu avant Pont d’Ouche au PN de la départementale 33.
Vous trouverez sur WIKIPEDIA l'histoire des origines de cette ligne: http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemin_de_fer_d'Épinac.
Le chemin de fer touristique.
En 1968 un groupe d’amateur concevait un projet un peu fou : faire renaître un tronçon de ligne sur une partie du tracé des anciens chemins de fer de la Côte d’Or. Le premier projet était situé dans le vignoble et comportait le seul tunnel de l’ancien réseau. Devant les difficultés rencontrées l’idée fut abandonnée et l’on se tourna vers la Vallée de l’Ouche ou naissait un vaste projet d’aménagement touristique.
En 1971 était lancée l'idée du chemin de fer touristique.

C’est un écartement de voie de soixante centimètres qui fut choisi en raison de la disponibilité de matériel.
En décembre 1972, La vie du rail annonçait officiellement le projet.
En mars 1973, les revues spécialisées relataient une conférence de presse donnée par Mr Jean Philippe Lecat, député de la circonscription et annonçant l’ouverture de plus de sept kilomètres de ligne en voie de 60 au 14 juillet de la même année. Le projet prévoyait un parcours d’environ 12 kilomètres empruntés par 50000 voyageurs an.
Le matériel roulant était celui du Docteur Hummel, collectionneur de la région parisienne, et ne devait compter pas moins de 12 engins moteurs et plus de 20 véhicules.
En réalité, un kilomètre et demi de ligne seulement fut construit à grands frais et le projet s’arrêta sans avoir vu rouler le moindre train.
C’est en 1977 qu’un autre groupe reprit l’idée et décida d'une exploitation commerciale sous le nom de SOBOFER, doublée d'une association (Association des Amis Collectionneurs de Matériel voie Etroite). Les débuts de l'exploitation se sont faits avec la locomotive 030T Couillet, aujourd'hui revenue à Bligny.


A l'ouverture, le 30 avril 1978 le train allait seulement au PN d'Oucherotte (Km 1,7) , la ligne fut rapidement allongée et un terminus créé aux "Cudilles" (Km 2,6).


Les Cudilles




Six mille personnes, Mr Jean Philippe Lecat, devenu entre-temps ministre de la culture, un sous préfet, trois conseillers généraux et Henri Vincenot lui-même étaient présents le 16 juillet 1978 lors de l’inauguration.
En 1979 une voiture SNCF fut achetée par l'association pour y établir une buvette.
.__________.
La ligne fut ensuite prolongée jusqu’à ce qui constitue aujourd’hui l’évitement central de Pré Magnien (Km 3,5) et qui fut le terminus jusqu’en 1994.

La situation s'étant dégradée la 030T Couillet fut vendue au Chemin de Fer de St Eutrope et un administrateur provisoire nommé.

Durant cette période le chemin de fer fut confié successivement à plusieurs exploitants privés.
La traction fut alors effectuée par une 020T Jung et ensuite par une 030T Decauville.



020T Jung à "Pré Magnien"

020T Jung au dépôt de l'époque, simple garage métallique réhaussé par des parpaings.

Un petit locotracteur 020 Jung arrivé en 1982 fut aussi utilisé pour les trains diesel, il est toujours en service au CFVO mais a été recarossé en 1990/91.



Après quelques années l'exploitation cessa, le dernier exploitant en date quitta Bligny en emportant le materiel roulant et ouvrit un nouveau train touristique entre Dijon et Velars sur Ouche, sur la même ancienne ligne PLM. Ce réseau, le Petit Train de la Côte d'Or est aujourd'hui fermé.
Le contrat liant la SOBOFER avec la commune fut résilié le 21 novembre 1985
°------------°
En 1986 c’est l’Association du Rail de la Vallée de l’Ouche (ARVO) crée le  mème jour qui a pris en charge le fonctionnement de la ligne.

Une locomotive 020 Decauville Henschel propriété de deux membres et mise a l'écartement de 60cm (d'origine 62cm) aux ateliers de Gray ou elle resta très longtemps, a ensuite assuré seule pendant des années la traction vapeur attelée a un tender de fabrication locale sur un châssis de locotracteur Simplex.

Les voitures parties vers Dijon furent remplacées dans l'urgence par quatre baladeuses encore en service actuellement

Gray sur Saone 1975

2006

En 1995 la ligne fut prolongée de 1500 mètres et un terminus provisoire installé peu avant la gare de Thorey sur Ouche (Km 5,0), mauvais emplacement situé a l'endroit le plus en pente de la ligne (14/°°), mais dicté par le refus de l'agriculteur voisin craignant que le train mette le feu à sa ferme.

040T DFB

Une Locomotive Type 040 DFB fut louée au Chemin de Fer du Haut Rhône, arrivée en 1991 elle sera restée 8 ans environ sur le réseau. Rendue a son propriétaire après le rachat de la 030 Couillet elle est actuellement en service à Montalieu.

La 030T Couillet rachetée au chemin de fer de St Eutrope

Les problèmes techniques, humains et financiers étant résolus, un nouveau prolongement de 1200 mètres fut décidé et réalisé au début de 1998 (Km 6,2). Ce nouveau terminus nommé "La Garenne" ne devait pas être le dernier, le terrain etant en effet réservé jusqu’à la gare de Pont d’Ouche, mais d’autres difficultés restaient bien sûr à franchir.

Dans les années qui suivirent l'ARVO, re nommée CFVO (Chemin de Fer de la Vallée de l'Ouche), réussit a obtenir l'autorisation de passer sous le viaduc de l'autoroute A6, la réouverture du passage à niveau sur la D33 également, restait le problême du financement.

Après de nombreuses réunions et une étude par un cabinet extérieur il aura bien fallu se résoudre à ce qui fut proposé par la communauté de commune, c'est à dire seulement une prolongation jusqu'à la D33 sans rétablissement du passage à niveau (km 6,8).

Réalisés au cours de l'hiver 2007 / 2008 les travaux de prolongement auront permis de terminer la ligne juste avant les fêtes du 30eme anniversaire.

Terminus de Pont d'Ouche en construction.

Pour l'association c'est bien sur une énorme satisfaction, la ligne peut être empruntée aux deux extrémités par les voyageurs, petit bémol tout de même, le train doit être refoulé sur près de 700 mètres pour remettre la machine en tête, la largeur du terrain (en remblai à cet endroit) n'ayant pas permis de déplacer l'évitement.

Terminus définitif, en principe oui mais qui sait....

L'association dispose également d'une autre locomotive vapeur, une 130T "La Meuse" prètée par le Chemin de Fer du Haut Rhone en échange de sa remise en état.
130T La Meuse

Le CFVO est aussi propriétaire de plusieurs locotracteurs diesel utilisés pour la traction des trains de semaine en juillet/août ou pour les travaux en ligne.


020 Poldi

020 Simplex

020 Plymouth
020 Deutz

020 Jung




Tout l'actualité du CFVO ici

Les horaires et tarifs sont disponibles ici


Les groupes désirant louer un train spécial et les professionnels du tourisme peuvent s'adresser au service réservation par mail à: info.cfvo@gmail.com


Merci à tous ceux qui ont eu l'amabilité de nous communiquer des photos anciennes.

tags: cfvo. decauville. couillet. deutz. jung. light railway. bourgogne. burgundy. tourist. railroad. rail eisenbahn romantik. kleine Eisenbahn im Tal der Ouche. voie etroite. voie de 60. petit train touristique. bligny. chemin de fer. vallee ouche. vapeur. steam. narrow gauge.